Emma Goldman, 70 ans, reste fidèle à l’anarchie.

Detroit Times 20 mai 1939 Source : ISSH Amsterdam

« La femme la plus dangereuse du monde », à 70 ans maintenant, réside aujourd’hui dans un petit gîte pour
touristes à Windsor, espérant encore que le monde parviendra à l’anarchie, qu’elle a recherchée depuis les dernières 50 années.

Emma Goldman a désespéré du communisme. Elle déteste le fascisme et ne croit pas en la démocratie.Elle est anti tout sauf l’anarchisme.

« La cause de l’anarchie a été renforcée par l’échec des démocraties » dit Miss Goldman.

L’Espagne trahie

« L’effondrement du gouvernement communiste en Espagne renforce notre cause. Les forces de la liberté étaient sur le point de vaincre en Espagne. Elles ont été vaincues, non pas parce que leurs idées n’étaient pas bonnes, mais parce que le gouvernement loyaliste a été trahi par les démocraties. »

Miss Goldman prédit la chute de Franco à très court terme

« Aussi longtemps qu’il restera un seul révolutionnaire en Espagne, il y aura une révolte contre les réactionnaires vainqueurs de la guerre. Il est impossible de garder le peuple espagnol asservi. Il n’est pas comme le peuple allemand qui ne combat pas Hitler. Ils sont nés partisans de la liberté. »

Interdite aux États-Unis

La femme dont la présence aux États-Unis était considérée comme si menaçante qu’elle en avait été expulsée en 1919, est encore interdite d’entrée dans ce pays. De l’autre côté de la rivière 1, elle a parlé de « Qui a trahi l’Espagne » au Dom Polski Hal.

« Je considère encore les États-Unis comme mon pays. J’y ai passé plus de la moitié de ma vie et toutes mes années formatrices.

L »anarchie vaincra mais pas en prenant des gants. Nous ne prônons pas la violence mais nous ne croyons pas que l’on peut combattre la violence avec des mesures modérées.

Miss Goldman a été amenée au Canada par le Libertarian Group, une organisation anarchiste.

« Les Libertarians ne sont pas vraiment une organisation. Nous ne croyons pas à l’organisation. Il est impossible de dire le nombre de membres puisque personne ne paie de cotisations et qu’il n’existe aucune liste de membres. »

NDT

1. Windsor, au Canada, n’est séparé de Detroit que par la rivière du même nom.

Traduction R&B