La No Conscription League

Texte original : The No Conscription League Emma Goldman Mother Earth Vol 12 n°4 juin 1917. An Anthology of Emma Goldman’s Mother Earth pp 398 – 399

La conscription est désormais une réalité dans ce pays. Cela a pris 18 mois au total à l’Angleterre, après qu’elle se soit engagée dans la guerre, pour imposer le service militaire obligatoire à son peuple. Il n’a fallu que six semaines à la libre Amérique pour adopter une loi sur la conscription après que la guerre ait été déclarée. 1

Qu’en est-il de l’orgueil patriotique après être entrée dans la guerre européenne au nom du principe de démocratie? Mais ce n’est pas tout. Tous les pays européens ont reconnu le droit des objecteurs de conscience — des hommes qui refusent de s’engager dans la guerre au motif qu’ils sont opposés à ôter la vie.

Mais ce pays démocratique n’a pas pris de telles dispositions pour ceux qui ne veulent pas commettre de meurtres sous les ordres des profiteurs à travers le sacrifice humain. Alors « le pays de la liberté et la patrie des braves » 2 est prêt à contraindre les hommes libres sous le joug militaire.

La liberté de conscience est le plus fondamental des droits humains, le pivot de tout progrès, aucun être humain ne peut en être privé sans perdre chaque vestige de liberté de pensée et d’action. En ces jours où tous les principes et conceptions de la démocratie et des droits individuels sont jetés par-dessus bord sous le prétexte de démocratiser l’Allemagne, il incombe à chaque homme et femme amoureux de la liberté d’insister sur son droit au choix individuel quant à la conduite de sa vie et de ses actions.

La No Conscription League a été créée dans le but d’encourager les objecteurs de conscience à affirmer leur liberté de conscience et à traduire leur objection envers la boucherie humaine en refusant de participer à la tuerie de leurs semblables. La No Conscription League doit être la voix de l’opposition à la guerre et contre l’obligation faite aux objecteurs de conscience d’y participer. Notre programme peut se résumer comme suit :

Nous nous opposons à la conscription parce que nous sommes internationalistes, antimilitaristes, et opposés à toutes les guerres déclenchées par des gouvernements capitalistes.

Nous combattrons pour ce que nous avons choisi de combattre: nous ne combattrons jamais parce qu’on nous a ordonné de le faire.

Nous croyons que la militarisation de l’Amérique est un mal qui surpasse de loin, par ses effets antisociaux et anti-libertaires, tous les biens qui pourraient découler de la participation américaine à la guerre.

Nous résisterons à la conscription par tous les moyens en notre possession et nous soutiendrons ceux qui, pour des raisons similaires, refuseront d’être enrôlés.

La première action publique importante de la No Conscription League a pris la forme d’une réunion publique de masse le 18 mai, à laquelle ont assisté 8 000 personnes. L’enthousiasme était si grand que les patriotes en uniforme venus pour perturber la réunion battirent bientôt courageusement en retraite. Une réunion des mères contre la conscription est prévue pour le 4 juin. En outre, 100 000 manifestes ont été mis en circulation.

Nous ne sommes pas inconscients des difficultés de notre tâche. Mais nous sommes résolus à aller de l’avant et d’épargner aucun effort pour transformer notre opposition en une force morale dans la vie de ce pays. Les premières actions des objecteurs de conscience en Angleterre furent parsemées d’embûches et de dangers, mais finalement, le gouvernement britannique fut obligé de tenir compte de l’amplitude toujours croissante de l’opposition de l’opinion publique envers la contrainte exercée contre eux 2. Alors, nous aussi, sans aucun doute, en Amérique serons nous l’objet de la sévérité sans concession du gouvernement et de la condamnation des patriotes chauvins, mais nous n’en sommes pas moins déterminés à aller de l’avant. Nous sommes confiants de pouvoir rassembler des milliers de personnes, objecteurs de conscience devant le meurtre de leurs semblables et pour qui un principe représente la chose la plus vitale dans la vie.

Nous aiderez-vous dans cette grande entreprise? Nous permettrez-vous de mener ce combat? Envoyez-moi vos contributions à 20 e. 125th st., New York. Commandez des manifestes.

NDT

1. La Grande Bretagne était le seul pays européen à ne pas avoir de service militaire obligatoire lors du déclenchement de la guerre en 1914. La conscription fut établie en janvier 1916, lorsqu’il fut évident que le volontariat ne suffisait pas aux besoins. Voir, entre autres Conscientious objection in Britain during the First World War
Pour les États-Unis et la première guerre mondiale, voir par exemple, Conscientious Objection During World War I et World War I: The CO Problem
2. The Star-Spangled Banner

resistconscriptionNew York Tribune 30 mai 1917

Traduction R&B